W-DANNAUD_VENDOME_5-W.jpg

BIOGRAPHIE

 

Aujourd’hui artiste-plasticien, Marc Dannaud a tout d’abord exercé son gout du projet et de la création comme architecte d’intérieur. Diplômé de l’Ecole Boulle, il travaille entre 1996 et 2016 sur les enjeux fonctionnels des organisations, s’attachant à chaque fois à produire des installations pertinentes et porteuses pour leurs utilisateurs. 

 

A partir de 2008, en parallèle de son activité, il commence à renouer avec un intense travail artistique en atelier associé à des expositions personnelles en galeries.

 

En 2014, il commence le travail autour des œuvres murales dans les espaces intérieurs et s’émerveille de leurs capacités séculaires à enrichir, transformer et ouvrir l’espace architectural. La contextualité, le local devient le premier grand axe de son travail. 

A partir de 2015, il commence à expérimenter la dimension relationnelle dans ses réalisations. L’œuvre n’est plus une création arbitraire que l’artiste donne en réponse à une carte blanche, mais est l’expression d’une coopération entre le commanditaire, le lieu et l’artiste qui se place comme médiateur. Marc Dannaud approfondit depuis sans cesse cette dimension relationnelle dans une dynamique servicielle en recherche d’une pertinence située dans l’espace et dans le temps.  

 

Fin 2015, à l’issue de sa dernière exposition personnelle, il décide de ne plus faire de productions en dehors d’un travail contextuel. 

 

Fin 2017, Marc Dannaud expérimente ce qui deviendra les « actions artistiques collectives » : des performances artistiques d’improvisations encadrées pour des collectifs issus d’organisations n’ayant aucunes pratiques ou connaissances artistiques ni même d’intérêt pour l’art. Directement issues de son expérience des oeuvres contextuelles et relationnelles, les actions artistiques collectives explorent et mettent à l’honneur la dimension artistique comme dimension centrale, universelle et structurante de la personne humaine. Les actions artistiques collectives ont reçu le Trophée ARSEG 2018 de l’Innovation.

 

A partir de 2018, les différentes recherches convergent  autour de l’idée d’une création ou restauration de « l’espace sensible », c’est à dire d’un espace partagé enrichi de toutes ses dimensions qu’elles soient symboliques, relationnelles, émotionnelles ou sensorielles. Marqué par l’impact progressif et durable des nouvelles technologies sur les espaces du quotidien qui tend à invisibiliser, à distancier et archipeliser le quotidien humain, Marc Dannaud a l’intuition que l’expérience artistique dans les espaces à vivre fait partie de l’arsenal de l’humanité pour se prémunir de dérives excessives. 

 

L’oeuvre d'art comme expression de ce que nous avons en commun, ici et maintenant, est un antidote bienfaisant à la dématérialisation de l’espace et de nos vies. 

Contacter Marc Dannaud 06 66 65 54 55

Merci pour votre envoi !