L'ART MURAL EN PRATIQUE
Au commencement, il y a des murs.... une architecture, des espaces de vie ou de travail...  Il y a le désir de plus qu'un lieu fonctionnel et "tendance"... Il y a la volonté que les murs expriment votre singularité, une véritable hospitalité... le désir que l'espace retrouve sa fonction de mise en scène de ce qui s'y joue... 

LE BRIEF - UNE RENCONTRE

 

L'idée est que l'oeuvre soit nourrie du contexte architectural et relationnel. L'eouvre ne nait pas d'une "carte blanche" mais d'un désir commun unissant l'artiste et son commanditaire. Ce dernier est invité à exprimer librement tout ce qui peut aider à constituer l'oeuvre : fonction et destination du lieu, histoires diverses, références visuelles, couleurs significatives, mythes fondateurs etc... 

LA RECHERCHE D'IDEES ET LES ESQUISSES

Fort de ces échanges, j'explore différentes expressions à l'interieur de mon univers qui me semblent être des réponses pertinentes à l'identité exprimée par la commanditaire. En général, je présente 5 esquisses à l'échelle : l'idée à ce stade est de rester dans la discussion avec le commanditaire. Si cela est opportun, ces esquisses peuvent être modifiées en fonction des remarques et souhaits. 

 

EXECUTION

 

Une fois l'esquisse validée, elle est transposée idéalement sur place ou bien en atelier sur une toile à maroufler. Une fois terminée, l'oeuvre reçoit un vernis de protection. 

COUT & DEFISCALISATION

 

En assimilant mon rôle à celui d'un "médiateur", ma prestation peut être assimilée en quelque sorte à un service. En conséquence, le cout de chaque oeuvre va dépendre essentiellement du "temps à passer" estimé, et non d'un prix arbitraire. 

 

Le statut "d'oeuvres d'art executées par un artiste vivant", permet de bénéficier d'une defiscalisation décrite dans le Code Général des Impots à l'article 238bis.

 

 

 

© 2019 - Marc DANNAUD - Tous droits d'éditions et de reproductions réservés.